SAMD

«Je suis très reconnaissant» – Entretien avec Tomke Lenzen, élève au collège alpin suisse de Davos (SAMD)

 

Allergies, asthme, dermatite atopique: Tomke Lenzen est un pensionnaire régulier de la Hochgebirgsklinik de Davos (HGK) depuis onze ans. Là-haut, à environ 1 600 mètres d'altitude, il se sent immédiatement mieux. Depuis août 2017, Tomke Lenzen a définitivement quitté le Siebengebirge près de Bonn pour s'installer aux Grisons, et ce en tant qu'élève au collège alpin suisse de Davos (SAMD), première école détenant le Label Allergie Suisse.

 

Comment avez-vous entendu parler du SAMD?
Tomke Lenzen: Étant donné que je me sens mieux à Davos, je savais que je voudrais déménager ici à un moment donné. Lors de mon dernier séjour à l'hôpital HKG à l'été 2017, une infirmière a parlé à ma mère du programme SAMDhealth. Elle a été immédiatement enthousiasmée, et puis tout s'est passé très rapidement.
 

Que pensez-vous de cette solution?
Je suis très reconnaissant que cela se soit passé de cette façon. Avant, je ne savais pas quelle voie j'allais suivre après le collège. La maladie m'accompagne depuis de nombreuses années et j'ai souvent été absent pendant des semaines voire des mois à l'école.
 

Le SAMD a reçu le Label Allergie Suisse. Était-ce un critère de sélection?
Ma mère y a prêté attention et s'est penchée sur le sujet. Mais la proximité de la Hochgebirgsklinik Davos Wolfgang a également été un argument décisif. Parce que j'y connais déjà l'équipe médicale et le personnel soignant et que j'y suis entre de bonnes mains en cas d'urgence. Actuellement, je me rends à la clinique une fois par mois pour un examen d'une heure. » La Hochgebirgsklinik Davos Wolfgang est spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, cutanées et alimentaires chez les enfants, les adolescents et les adultes.
 

Vous êtes maintenant à Davos depuis trois mois. Comment avez-vous vécu les premiers temps?
Dans mon ancienne école, j'ai souvent été victime de harcèlement. Ici à Davos, j'ai été bien reçu dès le début et je me suis rapidement intégré. Tout le monde prend soin de moi. Par exemple, un enseignant a discuté avec nous du sujet de l’allergie aux noix afin d’informer mes camarades que même la moindre trace de noix pourrait être dangereuse pour moi. Bien sûr, ma famille et mes amis me manquent beaucoup. Mais nous sommes souvent en contact. Et Davos est entre-temps devenu ma deuxième maison.
 

Vous êtes allergique à divers aliments. Comment la cuisine de l'internat fait-elle face à cela?
Le chef, Monsieur Schmid, me prépare toujours un menu séparé, mais qui est également proposé à tout le monde. Comme je ne peux pas suivre le cours d'art ménager à cause de mes allergies, je suis autorisé à créer de nouveaux menus avec le chef. J'aime beaucoup cela. Ma mère raffole de mon délicieux mélange de céréales.
 

Les espaces intérieurs répondent également aux exigences de l'autorité de certification Service Allergie Suisse. Qu'ont-ils de spécial?
J'ai le privilège d'avoir une chambre individuelle sans tapis et avec une grille à pollen sur la fenêtre. Pour plus de confort, j'ai une descente de lit en fourrure, afin de ne pas avoir à marcher sur le sol froid le matin au lever. 
 

Pourquoi recommanderiez-vous le SAMD aux autres personnes allergiques?
Il n'y a probablement aucune autre école aussi idéale pour les personnes allergiques, en raison de son altitude et de l'expertise que possèdent la direction et les enseignants. Ici, tout est pris en considération, et tout le monde sait comment réagir en cas d'urgence. 

 

Plus d'information sur la SAMD (en anglais ou allemand)